Si vous avez un référencement naturel de qualité et durable, le duplicate content est la technique d’écriture web à bannir ! Détectée systématiquement dans ses résultats de recherche, Google la déplore et la condamne par dessus tout, privilégiant un référencement naturel au contenu qualitatif diversifié, qui exige davantage d’efforts mais reste, à terme, une stratégie payante. 

Le duplicate content : Kézako ?

Le duplicate content désigne un contenu identique qui se retrouve sur plusieurs pages parmi les résultats de recherche Google, dans un même site ou sur d’autres sites. En d’autres termes, on peut considérer que ces pages “doublons” s’apparentent à du plagiat seulement si l’une d’entre elles possède la version originale.

Un contenu dupliqué peut trouver sa forme dans une page complète, partielle ou un extrait de paragraphe.

Rassurez-vous, c’est seulement dans la mesure où votre contenu dupliqué dépasse les 5 à 10% du contenu total de votre site que votre SEO sera sanctionné.

Ce n’est malgré tout pas une raison valable pour continuer à utiliser cette méthode qui, rappelons-le, demeure peu louable car ce pourcentage s’atteint plus vite qu’on ne le croit.

Ce que Google N’AIME PAS dans le duplicate content

Il faut savoir que le géant Google a une sainte horreur :

  • du contenu “spamé”.
  • de contenu court à faible valeur ajoutée.
  • d’un excès de keywords (“keyword stuffing“).

Notes de l’agence : Au même titre que le contenu dupliqué, nous vous conseillons également d’éviter le contenu dissimulé tel que du texte blanc sur fond blanc, un placement de contenu texte derrière une image, la taille de la police à 0 cm,  avec l’insertion de mots clés non-assumés. Ce type de contenu est invisible aux yeux des internautes mais pas pour Google. La règle de Google est très claire : “Tout ce que l’internaute voit, le moteur doit le voir et tout ce que le moteur voit, l’internaute doit le voir”. Utiliser du texte caché sert, certes, à dissimuler des mots-clés aux concurrents, à camoufler des backlinks non pertinents et à effectuer du keyword stuffing afin d’obtenir un référencement optimal. Cependant, cette technique est lourdement sanctionnée.

Quelles conséquences ?

les Pénalités

Tout ce que Google identifiera comme des techniques SEO abusives, sera sanctionné et votre site sera ainsi déclassé (perte de positions dans les résultats du moteur de recherche). Les différents algorithmes instaurés par Google ont tous un seul but : proposer des résultats pertinents et rapides aux utilisateurs.

Les pénalités manuelles

Vous recevez le message directement dans la Google Search Console.

Les pénalités algorithmiques de référencement

google algorithmes pénalités

Au fil des années, Google a mis en place de nombreux algorithmes cherchant à pénaliser les sites automatiquement (de façon algorithmique) présentant du contenu de mauvaise qualité.

Google Panda & ses PÉNALITÉS

Google panda pénalités algorithme

Créé en 2011, le filtre Panda pénalise les sites présentant un contenu pauvre, à faible valeur ajoutée et dupliqué.

La sanction s’applique à tout le site ou seulement aux pages de mauvaise qualité. Google Panda va se charger de les désindexer et de les déclasser. Les critères reposent sur la confiance des moteurs de recherche dans ce site, le nombre de liens, l’historique de référencement, le trafic etc. Si l’auteur se trouve indexé après le plagieur, il sera la victime de l’histoire et les rôles se verront alors inversés. En clair, l’algorithme Google Panda vous fera rétrograder et vous attribuera un score de qualité suffisamment bas pour vous éloigner des premiers résultats de recherche.

Une e-réputation impactée

La e-réputation de votre entreprise va également s’en trouver affectée et donner lieu à des répercussions désastreuses. En effet, même si vous remédiez à ce problème, cette image risque de vous coller à la peau pendant un certain temps et votre crédibilité professionnelle en sera altérée de manière quasi systématique.

Cependant, il arrive parfois que vos concurrents aient des syntaxes identiques à des textes entièrement écrits par vos soins. Si, par mégarde, une crainte subsiste à ce niveau-là, n’hésitez pas à parcourir le guideline de Google et à consulter les outils en ligne suivants qui détectent le non-plagiat, avant de vous lancer dans une publication à corps perdu (liste non-exhaustive) :

Ainsi, tous vos doutes seront dissipés.

le Customized content : création d’idées originales

gage de personnalité et d’authenticité

Personnaliser ou “customiser” le contenu de votre site vous apportera une touche authentique, teintée d’une originalité sans précédent. Cela vous permettra de vous démarquer de la concurrence en délivrant un contenu axé sous un angle unique, le vôtre. Ce type de contenu viendra souligner et affirmer votre personnalité, inhérente à votre identité et le positionnement de votre entreprise. Une démarche qui favorisera une proximité plus importante avec le lectorat.

Ainsi, les prospects / clients seront 100% satisfaits. En effet, ils privilégieront ce type de contenu car il captera davantage leur attention et s’ancrera plus facilement dans leurs mémoires.

Notes de l’agence : Il existe des techniques pour éviter ces problèmes en interne. D’une part, vous pouvez désindexer des pages, via l’utilisation du noindex ou du fichier robots.txt, pour empêcher l’indexation de contenus encore incomplets ou en phase de projet. Lorsque vous insérez cette balise meta “noindex”, vous devez notifier au Googlebot le fait qu’il ne doit pas indexer un site ou certaines pages d’un site web. 

D’autre part, vous avez la possibilité d’utiliser des balises HTML canoniques qui indiquent l’existence de pages web au contenu similaire sur des URLs différentes aux moteurs de recherche.

Si vous souhaitez avoir des informations sur nos prestations, contactez-nous au 0158892736 ou via le formulaire de contact disponible ici