Et si on tentait de définir ce qu’est un expert SEO ? Chez YATEO, on aime l’improbable et, surtout, on ne recule pas devant la difficulté… Alors, go !

« X conseils pour choisir votre expert seo ! », « Optimisez votre référencement naturel avec nos experts ! », « Vous souhaitez faire appel à un expert du référencement naturel ? »… Combien de fois n’a-t-on pas vu fleurir ce genre d’articles sur Twitter ou sur d’autres réseaux sociaux ? Sait-on au moins définir ce qu’est un expert SEO ? Existe-t-il des labels ou des certifications qui permettent de discerner les bons des mauvais, de séparer le bon grain de l’ivraie, et est-ce aussi simple que cela de définir un spécialiste du référencement organique ? C’est ce à quoi nous tenterons scrupuleusement de répondre dans cet article.

Mais, avant de répondre directement à la question liée à l’identification des critères qui permettent de reconnaître un expert SEO, il est toujours bon de se poser la question de l’étymologie des mots. Après tout, les mots peuvent recouvrir plusieurs significations. Aussi nous semble-t-il judicieux, chez YATEO, d’appréhender leur sens en vue d’apporter un cadre, un éclairage général qui nourrira notre réflexion de manière plus approfondie.

Essai de définition étymologique des mots « SEO » et « expert »

Le SEO, un mot polysémique dont le sens s’est précisé au fil du temps

Le SEO ou l’art d’indexer son site dans les moteurs de recherche

Pour le terme SEO, il s’agit, comme vous le savez sûrement déjà, d’un acronyme anglais, qui signifie « Search Engine Optimization ». Ce terme, dans sa conception actuelle, fut inventé à la fin du siècle dernier lors de l’apparition des premiers moteurs de recherche (Excite, AltaVista, Lycos, Yahoo, Google…).

Or, déjà bien avant lui, comme le rapporte le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales, qui fait figure d’autorité dans le domaine de la linguistique, on utilisait en France le terme «  référencement » (ou plutôt sa forme verbale « référencer »), pour désigner, dans le domaine de la grande distribution ou, plus spécifiquement chez les marchands de tissus, l’action de mettre un échantillon dans la référence, autrement dit d’ajouter un échantillon d’une marchandise dans le livre des produits destinés à la vente.

Si l’on s’en tient à cette définition originelle, le « référencement », appliqué à Internet, consisterait tout simplement à inscrire, renseigner ou ajouter une page web à l’index du moteur de recherche. C’est le principe même de l’indexation. Le SEO serait alors synonyme d’indexation ? Ce serait réduire cette discipline à une pratique accessible à tous, ce qui n’est bien évidemment pas le cas. Tout bon référenceur sait que faire indexer une page web dans un moteur de recherche n’a rien de compliqué en soi, encore que Google par moment fait des siennes et rend l’indexation d’une page difficile mais ceci est un autre sujet qui ne nous concerne pas ici. C’est pourquoi, poussons plus en avant notre réflexion sur ce qui définit le référencement des sites web, autrement dit le SEO.

Le SEO ou l’art de faire parler de soi

Qu’on se le dise tout de suite, derrière la notion de référencement s’impose de manière sous-jacente la notion de classement qu’on retrouve à travers le terme anglophone « Optimization ». D’ailleurs, ne dit-on pas que « référencer », c’est « faire référence à quelque chose ou à quelqu’un », autrement dit, « faire mention ou mentionner quelqu’un ou quelque chose » ? Auquel cas, le référencement consisterait à faire parler de soi, être mentionné par un tiers, ce qui, dans le SEO, revient à lier les pages web entre elles par le biais de liens hypertextes.

Néanmoins, pour qu’un site en vienne à faire référence à un autre site, ne faut-il pas que ce dernier soit une référence dans son domaine ? Or, qu’entend-on par « être une référence » ? Il y a derrière cette expression la notion de qualité, d’autorité mais aussi et surtout d’expertise. Qu’on cite un ouvrage ou un site, s’il est de référence, cela signifie qu’il est légitimement reconnu par ses pairs et qu’on peut faire confiance à la qualité de ses informations. Pour les fins connaisseurs, n’avons-nous pas là les principaux ingrédients d’un célèbre acronyme, Google E.A.T, mis en exergue par la firme de Moutain View durant l’année 2018 afin de rappeler l’importance de l’expertise, de l’autorité et de la crédibilité comme facteurs de positionnement majeurs du moteur de recherche ? Au vu de ces derniers éléments, le SEO serait donc l’art de maîtriser les différents critères de positionnement d’un site Internet, dont nous venons de proposer un bref aperçu, afin de le faire apparaître en haut des pages de résultats des moteurs de recherche sur des requêtes sensées générer du trafic et du business.

Le SEO ou l’art de savoir (bien) classer les pages web dans les moteurs de recherche

Last but not least, le SEO se caractérise par la faculté du consultant à mettre en place une série d’optimisations, techniques et lexicales, et d’actions de communication qui permettront au site Internet d’être davantage visible au sein des moteurs de recherche lorsque les internautes tapent une série de mots-clés et d’expressions en rapport avec le secteur d’activités concerné. Comme toute discipline, le SEO répond à différents objectifs finaux :

  • augmenter le trafic,
  • augmenter la notoriété,
  • générer des conversions,
  • optimiser les ventes

Le sujet de cet article n’étant pas de s’appesantir sur ce qui définit le SEO sur le plan de la technique, je vous invite à lire notre article dédié à ce canal de communication en particulier :

Maintenant que nous avons défini le terme SEO, intéressons-nous dès à présent au terme « expert ».

Expert, une définition en 3 actes

L’expert, c’est celui qui a la maîtrise des savoirs

On ne naît pas expert, on le devient ! Et pour y parvenir, il faut d’abord commencer par étudier, apprendre. Le savoir s’acquiert premièrement dans les livres. L’expert est en effet celui qui sait… mieux que les autres ? Et, dans un domaine aussi vaste que le SEO, on dirait même que l’expert c’est celui qui sait qu’il ne sait pas, le doute et la remise en question étant effectivement l’une des qualités intrinsèques du bon référenceur. « Je sais que je ne sais rien » disait Socrate pour qui la reconnaissance de sa propre ignorance est l’attitude à adopter pour partir en quête du savoir. Cet adage s’applique parfaitement bien à l’univers du SEO qui demeure une discipline fondée sur une connaissance approximative des algorithmes servant au classement des pages dans les moteurs de recherche.

L’expert, c’est celui qui a acquis de l’expérience

Du latin « expertus », le mot « expert » désigne une personne ayant fait ses preuves. Or, pour faire ses preuves, il faut des références amassées au fil d’années d’expérience. L’expert a davantage une posture de chercheur et de meneur que de suiveur. C’est pourquoi, généralement, il s’octroie le droit de faire évoluer les pratiques relatives à son domaine d’expertise et à les partager avec ses confrères. L’expérience est au cœur du concept d’expertise. Ainsi, plus une personne sera confrontée à des cas de figure multiples, plus elle aura l’occasion de développer des compétences. Par conséquent, l’expert s’oppose au néophyte de la manière suivante : le premier a été confronté à une multitude d’expériences et de cas pratiques tandis que le second n’a rencontré que quelques cas seulement.

Par ailleurs, l’expert se distingue essentiellement du novice par le caractère intuitif, instinctif qui lui est dévolu. Il possède généralement une très grande capacité d’anticipation et il excelle dans l’art d’automatiser les processus, ce qui lui permet de vous vendre le même service qu’un junior tout en étant davantage productif. Il met alors en place des modes opératoires qu’il mobilise rapidement. Il sait parfaitement improviser et il a une grande confiance en lui, ce qui le rend plus agile et plus prompt à réagir sur le plan décisionnel en cas de difficultés.

L’expert, c’est celui qui a obtenu la reconnaissance de ses pairs

On ne s’autoproclame pas expert ! Ce titre, on l’obtient ! Il ne s’achète pas. La reconnaissance des pairs s’obtient à force de travail, d’abnégation, de rigueur… d’autant plus que le SEO n’est pas une science exacte ! Il faut donc sans cesse expérimenter pour faire ses preuves et tirer d’un enseignement particulier, une vérité générale. L’expertise n’a alors de sens que si le savoir est partagé, à la connaissance de tous, sans quoi elle devient caduque ou tout au moins confidentielle. L’expert est donc celui à qui les autres reconnaissent une forte légitimité et dont la réputation n’est plus à faire. Malheureusement, ce dernier point est à nuancer : certains experts SEO sont inconnus même des professionnels. Aussi, pour reconnaître un expert, la seule notoriété sur Internet ne suffit pas en tant que critère de reconnaissance fondamental. C’est en revanche un élément de réassurance qui permet à un client, peu informé en matière de publicité numérique, de s’appuyer sur des données difficilement contestables.

Nous savons désormais que l’expert SEO se caractérise non seulement par sa grande connaissance théorique et sa maîtrise technique des fondamentaux du référencement naturel mais aussi et surtout par sa vision pragmatique qui lui permet de prioriser d’anticiper certaines problématiques complexes en vue d’atteindre les objectifs fixés en amont d’un projet. Il n’est pas seulement spectateur de son domaine d’expertise, c’est un acteur chevronné qui contribue, à travers ses nombreuses expérimentations, à mieux comprendre et appréhender le SEO et ses évolutions. En effet, adepte du « Test & Learn », un expert du SEO ne se satisfera pas simplement de faire de la veille ni d’appliquer méthodiquement des principes connus de tous, il cherchera au contraire à évaluer l’impact de ses différentes actions afin d’en tirer des conclusions particulières, ce qui lui permettra de se démarquer des autres spécialistes.

On sait également que l’expert SEO a une faculté d’analyse et une rapidité d’exécution qui lui permettent d’être plus productif et plus performant dans l’atteinte des résultats. Enfin, l’expert est naturellement reconnu par ses pairs comme ayant une spécialité ou un savoir dont il est le référent en la matière. Par exemple, certains experts SEO sont des spécialistes du netlinking, de la rédaction de contenus, d‘autres sont des spécialistes d’un CMS en particulier, de la webanalyse ou de la data science voire des développeurs chevronnés… Bien qu’il ait plusieurs cordes à son arc, l’expert SEO possède un domaine de prédilection, un sujet qu’il maîtrise sur le bout des doigts, le référencement naturel étant déjà une compétence spécifique, un canal de communication qui fait partie intégrante d’une stratégie webmarketing qui englobe d’autres leviers comme le SEA, l’emailing, l’affiliation, les réseaux sociaux…

A présent que nous avons défini avec précision les termes de SEO et d’expert, intéressons-nous aux différentes façons de reconnaître un expert SEO en se plaçant d’un point de vue pragmatique, c’est-à-dire en se mettant à la place d’un client qui n’y connaît rien en SEO.

A quoi reconnaît-on un expert SEO ?

Comme dans de nombreux autres secteurs d’activités, le SEO est une discipline où les incompétents, les charlatans et les vendeurs de rêve font légion. Il est donc important de savoir identifier les bons référenceurs ou les bonnes agences SEO parmi la masse des profils existants sur le marché du SEO. Aussi, en 2020, quels sont les critères manifestes qui caractérisent l’expert SEO ? Passage en revue des principaux points à aborder avec votre (futur.e) consultant.e/agence pour déterminer si, oui ou non, il/elle fait partie des personnes/structures de confiance à qui vous pourrez déléguer votre projet les yeux fermés.

Un expert SEO est passionné par son métier !

Un expert est un passionné donc vérifiez qu’il communique sur son activité régulièrement via un blog ou des réseaux sociaux. Comme le dit le proverbe, les cordonniers sont les plus mal chaussés. Pour autant, on peut évaluer l’expertise d’un SEO au fait qu’il dispose d’un site et que celui-ci est bien fourni et à jour avec les dernières actualités des moteurs de recherche.

Un expert SEO ne se fixera pas d’objectif(s) de positionnement sur les mots-clés

Le positionnement d’un site sur tel ou tel mot-clé étant totalement imprévisible et cyclique en fonction de l‘appareil utilisé, de la géolocalisation, de l’historique des recherches, des mises à jour propres aux algorithmes… Il est aujourd’hui inutile de se fixer comme objectifs des objectifs de positionnement. Aussi, un expert SEO orientera toujours ses actions d’un point de vue business. Autrement dit, si votre objectif est d’augmenter votre nombre de leads entrants ou votre CA, un expert mettra toutes les optimisations nécessaires en place afin d’y parvenir de manière pérenne. Il réalisera (ou vérifiera la présence) également ce qu’on appelle un plan de marquage Analytics afin de s’assurer du suivi des conversions ou des transactions, condition sine qua none à l’évaluation du retour sur investissement. Donc, si la mention du plan de marquage Analytics n’est pas présente dans le devis, posez-vous des questions ou n’hésitez pas à en poser à votre interlocuteur pour en savoir plus.

Notes de l’agence : YATEO est l’une des seules agences Google Partners Premier à avoir un modèle de rémunération 100% aux résultats, en fonction de la croissance de votre CA SEO et/ou de vos leads SEO. N’hésitez pas à nous contacter pour en parler.

Un expert SEO a plusieurs années d’ancienneté et des centaines de sites optimisés à son actif

Bien évidemment, comme dans tout autre métier, l’ancienneté joue un rôle primordial en tant que critère de sélection qui différencie un junior d’un spécialiste aguerri. D’ailleurs, les termes « expert » et « expérimenté » n’ont-ils pas la même racine étymologique ? Si le premier signifie « celui qui a de l’expérience, à qui les choses sont connues par un long usage », le second signifie « celui qui a acquis, par l’usage aussi, non pas une connaissance générale, mais une habileté spéciale ». D’après cette définition du Littré, à ancienneté égale, disons 10 ans par exemple, le chef de projet webmarketing serait donc expérimenté là où le chef de projet SEO serait à la fois expérimenté et expert, dans le sens où il serait spécialiste d’un métier, le référencement naturel, qui représente un segment du webmarketing, lequel concerne aussi bien le SEO que le SEA, l’emailing, les réseaux sociaux…

Un expert SEO propose un devis adapté aux problématiques du site et du client

Avant tout envoi de devis, un expert évaluera la situation de votre site et de votre domaine d’activités pour adapter sa proposition aux particularités du marché. Il a une vision globale. Il saura par exemple vous proposer de faire du SEA en parallèle d’une stratégie SEO de fond, y compris s’il n’a pas la maîtrise du SEA, afin de maximiser vos chances de réussite dans l’atteinte de vos objectifs. Un expert sait donc prioriser et faire des choix propres à chaque site, selon sa typologie, selon votre budget et en fonction de la concurrence et des problématiques liées à votre secteur d’activités. D’ailleurs, la définition première du terme « expert » n’est-elle pas :

« Qui a, par l’expérience, acquis une grande habileté dans un métier, dans quelque chose. »

Or, qu’est-ce que l’habileté si ce n’est la qualité de finesse (dans l’analyse) et d’adresse dans le choix des moyens pour arriver à un objectif final ? Votre expert en référencement naturel sera donc en mesure de :

  • d’analyser votre marché, la concurrence, votre valeur ajoutée… ;
  • d’étudier brièvement les faiblesses techniques et les forces de votre site dans le cadre d’un mini-audit rapide ;
  • de prioriser les actions en fonction de leur impact sur votre visibilité et votre business ;

Un expert SEO peut s’engager sur résultat sous certaines conditions

On entend souvent dire que le SEO est soumis à une obligation de moyens, et c’est vrai ! Un expert SEO pourra donc s’engager sur des résultats si et seulement si les moyens financiers et techniques sont à la hauteur des objectifs visés. D’ailleurs, cela fait bien longtemps que, chez YATEO, nous fonctionnons ainsi : nos experts vous accompagnent sur l’amélioration de votre référencement naturel avec une facturation basée intégralement sur les résultats.

En revanche, n’attendez pas d’un expert SEO qu’il vous promette monts et merveilles. Méfiez-vous d’ailleurs de ce genre de discours qui consiste à vous promettre des résultats trop facilement pour un coût dérisoire, à moins que votre objectif soit simplement d’apparaître en 1ère position dans Google sur votre nom de marque, auquel cas, on vous rassure, vous n’aurez certainement pas besoin d’une prestation SEO (sauf si votre nom de domaine est un EMD concurrentiel).

Répétons-le une fois pour toutes, aucun consultant SEO ne maîtrise ni ne connaît exactement les algorithmes de Google, que ce soit ceux d’aujourd’hui ou ceux de demain. Les meilleurs sont donc ceux qui ont cherché à comprendre et expérimenté les « failles » de l’algorithme dans un grand nombre de thématiques, ceux qui ont fait des tests et qui ne se sont pas contenté de faire de la veille, aussi assidue soit-elle.

En définitive, on peut terminer cet article en disant qu’un expert ne s’intitulera pas lui-même expert. Qui serait-il pour s’affubler d’un tel titre honorifique ? C’est aussi un qualificatif qui n’a rien d’une fin en soi. On peut ne pas être expert d’un domaine mais bien faire son travail en parallèle. Ce n’est pas incompatible. Cet article avait surtout pour vocation d’ouvrir les yeux sur ce qu’on entend derrière cette dénomination, qui, bien souvent, fait sourire les référenceurs eux-mêmes. Nous avons donc tenté d’apporter des arguments qui justifieraient cette appellation emphatique afin de permettre aux moins avertis d’entre vous de se poser les bonnes questions au moment de faire appel à un spécialiste du SEO et de signer un devis.

Si vous souhaitez avoir un accompagnement SEO à la performance, et tester le niveau d’expertise de nos consultants, n’hésitez pas à solliciter notre agence SEO.